Les millennials placent de fortes attentes dans leur vie professionnelle (besoin d’autonomie, volonté de s’épanouir et de donner du sens au travail…). La fonction RH doit s’adapter à ce paradigme et proposer des réponses à même de maximiser l’expérience salarié de cette génération née entre 1980 et le milieu des années 1990.

Lire la suite sur parlonsRH